Objectifs Hebdo - A quelques semaines de la retraite, Monsieur Jérôme KOUAKOU, Directeur de BIAO Finances & Associés, depuis sa création, ne compte pas s’arrêter. Il travaille sur d’autres projets pour rester actif dans le secteur boursier de l’UEMOA.

BIAO_kouakou

Il fait partie des pionniers du marché boursier de l’UEMOA. En prévision du début des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), la banque ivoirienne BIAO-CI, a créée en 1997, la BIAO Finances & Associés, sa filiale d’intermédiation et d’ingénierie financière. M. Jérôme KOUAKOU en est le Directeur Général depuis lors.

A quelques semaines de son départ à la retraite, Monsieur Jérôme KOUAKOU n’aura connu que l’univers de la BIAO-CI, qu’il a intégré en 1979 avant de passer 17 ans au poste de trésorier de la banque.

Déjà cadre de Banque avec son DUT en gestion commerciale obtenu à l’INSET d’Abidjan en 1979, le natif du village Agbanou dans le département de Sakassou, que ses frères et sœurs appellent affectueusement « Typou », a poursuivi ses études à distance pour finir diplômé de l’Institut Technique des Banques de Paris. Ses études et sa fonction d’alors, l’ont conduit à faire plusieurs stages en France, en Grande Bretagne et aux Etats-Unis pour se perfectionner. Aujourd’hui, M. KOUAKOU est Maître de Conférences dans l’école française qui l’a formé.

Autant être Trésorier a été une grande responsabilité, de même la Direction de la société de courtage de la BIAO a été un challenge important. Dès le lancement des activités de la Brvm, ses pairs ont pensé à l’établir président de l’Association Professionnelle des Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (APSGI) exerçant sur le marché financier de l’Uemoa, poste qu’il occupe à nouveau en ce moment. C’est à ce titre qu’il vient de siéger au jury de la récente édition des « Palmes de la Bourse ». L’APSGI se veut notamment un creuset d’échanges permettant de canaliser les expertises de ses membres, au service du marché financier régional. C’est dans ce cadre que l’APSGI participe à toutes les actions de promotion et de développement des activités du Marché Financier Régional.

Le Membre d’honneur de l’Association des Financiers et Trésoriers de l’UEMOA pense que la promotion de la bourse devrait également se faire par la sensibilisation des groupes d’intérêt économiques et des corps de métiers. C’est pour cela que dans la stratégie marketing de sa société, il a toujours ciblé des groupes d’intérêt, comme la Jeune Chambre Economique. D’autres prospects comme l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) sont en ligne de mire.

La découverte des clubs d’investissement
En 1999, lors d’un voyage de promotion de la BRVM en France, M KOUAKOU découvre les Clubs d’Investissements et l’ « Ecole de la Bourse ». Un club d’investissement est un groupe d’au maximum 20 personnes qui réunit des fonds pour gérer ensemble un portefeuille boursier. L’expérience française dans ces domaines a donné d’excellents résultats en termes de promotion et de vulgarisation de l’activité boursière. M. KOUAKOU a décidé de s’en inspirer pour notre marché en construction. C’est pourquoi, il ne manque pas de parler de Club d’Investissement dans toutes les conférences qu’il anime sur la bourse. « Il s’agit de participer à la promotion de la culture boursière, tout en amenant de petits groupes d’intérêt à créer la richesse à travers l’investissement en bourse. Cela répond également à la promotion de l’actionnariat populaire recommandée par les autorités de notre pays à travers les privatisations par le Marché ».

Il est plus partisan de l’apprentissage pratique que virtuelle. « On a pas le même degré de palpitation sur les variations d’une action, lorsqu’on la détient dans la réalité et dans un jeu de simulation boursière ». Aujourd’hui, la SGI qu’il dirige a démarré ce travail avec des étudiants de certaines grandes écoles, cadres de demain, en les incitant à monter des clubs d’investissement. « En réalité, je n’attends pas d’eux la performance mais l’autoformation d’abord ».

Les projets d’avenir
« On ne met pas dans les tiroirs 30 années d’expérience, dont 20 dans la Banque et 10 dans le domaine spécifique de la Bourse ! … J’ai des projets, même dans le marché». A 55 ans révolus, ce père de 6 enfants n’entend pas passer le reste de sa vie à se tourner les pouces dans sa villa de Cocody 2 plateaux. L’ancien pratiquant de Tae kwon Do (ceinture rouge 3e cup) entend les valoriser en les mettant au service de la jeunesse et du marché financier régional de l’UEMOA.

Il n’a pas peur de la retraite comme certains. Pour lui, c’est une grâce du Créateur. Bientôt, libéré de toutes obligations professionnelles, M Jérôme KOUAKOU compte faire la promotion des Clubs d’Investissement dans la sous-région ouest-africaine, et se concentrer sur l’animation du Club Germinal qu’il vient de lancer avec des amis à Abidjan. Un club qui réunit déjà 19 membres.

A coté de cela, il aura plus de temps pour sa famille et pour l’ARCA (Akpatou Renaissance Club d’Agbanou), l’association de développement de son village dans lequel il travaille en qualité de vice président.

Euclide Okolou
www.okibat.com