L’indice Brvm composite est passé sous la barre des 130 points cette semaine en finissant à 129.89 points. Il a ainsi cédé 3.13% par rapport au dernier point boursier, -6.31% sur tout le mois de mai et -27.09% depuis le début de l’année. L’indice Brvm 10 de son coté a lâché 4.24% sur la semaine et 30.67% depuis le début de l’année.

Le secteur financier a été le plus touché cette semaine, avec les chutes à deux chiffres de Bicici et Ecobank. La filiale de la banque française Bnp Paribas a perdu 15.62% et retrouvé son cours du début du mois, après le détachement de son coupon qui s’est fait mercredi. C’est la plus forte chute de la semaine.
La banque panafricaine qui doit réunir ses actionnaires en assemblée générale vendredi prochain à Ouagadougou, a cédé 14.89% à 40 FCFA. C’est la plus forte chute du mois avec –27.27%. Certains investisseurs pensent que son cours ira encore plus bas dans les prochains jours du fait de son dividende peu attractif de 0.96 FCFA par action.
L’action Sgbci a gagné à peine 10 FCFA dans la semaine à 34 000 FCFA. Cependant elle fait la plus forte hausse du mois avec un gain de 30.77%. La plus grande banque de Cote d’Ivoire (en terme d’agence) a fait mieux que récupéré les 7.30% perdu en Avril, lorsqu’elle s’était retrouvé à 26 000 FCFA. On attend ses résultats 2008 dans les prochains jours.

Les éditions ceda ont publié leur résultat 2008. On y observe une chute du bénéfice net de -72.71% à 18,140 millions. L’action Ceda n’a pas transigé depuis le début de l’année. Elle vaut actuellement 7500 FCFA. Ceda tiendra son assemblée générale le lundi 15 juin à 10h à l’hôtel Ibis d’Abidjan-Plateau

palmier_huile1

L’action Sogb a cédé du terrain et cote à 13 010 FCFA, contrairement à Saph qui de son coté a grignoté quelques 300 FCFA pour se retrouver à 9 800 FCFA, soit + 3.15%.
Palmci a publié ses résultats 2008. Le planteur de palmier à huile affiche un résultat net positif à 10.658 milliards, en baisse de 16.67% par rapport à celui de l’année passée. Au-delà de cet aspect, la bonne nouvelle est que son report à nouveau devient positif à 7,423 milliards. Cela fait plusieurs années qu’il n’en a pas été ainsi. L’entreprise a connu une grave crise durant la première moitié de la décennie. La dernière fois qu’elle a rémunéré ses actionnaires, c’était en 2000. La crise économique mondiale actuelle et son impact sur les matières premières, pourraient l’inciter à tout garder pour renforcer ses fonds propres et suivre ainsi la même logique que d’autres entreprises du secteur.
Pourtant avec 7.4 milliards en caisse, elle peut très bien consacrer ne fusse qu’un milliard pour encourager ses actionnaires qui ont longtemps attendu ce jour. D’autant plus que la tendance baissière du cours d’huile de palme en mai le garde encore loin du plancher de début décembre 2008. D’ici à l’assemblée générale prévue le jeudi 11 juin au palais de la culture, nous serons certainement fixé sur les intentions du conseil d’administration.

Dans le secteur industrie Shell Cote d’ivoire a été la valeur la plus transigée et a cédé 9.9% à 15 000 FCFA. Son dividende net de 990 FCFA sera payé mercredi prochain. Sonatel a choisit la barre de 105 000 FCFA comme support. Elle a gagné 0.96% cette semaine à 106 000 FCFA.

Avant de nous quitter, ajoutons dans la rubrique actualité que Filtisac a absorbé sa filiale Sisep qui traversait des difficultés financières et qu’Onatel, l’opérateur de telecom burkinabé réunira ses actionnaires en assemblée générale le 11 juin à 10 heures à Ouaga 2000.

Avec ces chutes massives des indices depuis quelques mois déjà. Certaines valeurs commencent à être sous évaluées à l’excès. C’est peut être le moment pour chacun de prendre des positions pour le moyen ou long terme. L’inquiétude à ce moment devient comment est ce que le marché se comportera en septembre-octobre, cette période habituelle de baisse ?

Euclide Okolou
www.okibat.com