Lesafriques.com - La société spécialisée, ACE Audit Control & Expertise, présente dans 21 pays africains, vient d’être mandatée par le Kazakhstan pour doter le pays d’une Bourse de matières premières et espère reproduire le schéma en Côte d’Ivoire.
ecrb
Ce projet pour le Kazakhstan bénéficie d’un appui de la Banque mondiale et va s’étaler sur deux ans. Période au cours de laquelle, la compagnie, qui fournit des services financiers dans le secteur des matières premières, notamment dans les filières agricoles en Côte d’Ivoire, devra « formuler et mettre en application un plan d’action complet intégrant les aspects légaux et de régulation, l’identification des contrats innovants et l’organisation pratique et technologique de la bourse ».

Pour André Soumah, Président de ce groupe, une filiale de Financial Technologies India dont le siège se trouve à Genève, « le choix du groupe ACE par les autorités du Kazakhstan tient à l’expertise réelle de notre groupe ». Toute chose qui pourrait constituer un atout non négligeable pour cette compagnie qui nourrit l’espoir de se voir confier la conduite et, éventuellement, la gestion d’un projet similaire d’une vraie bourse des matières premières notamment sur le café et le cacao, en Côte d’Ivoire.