Aube Nouvelle - Le gouvernement béninois et la Compagnie Béninoise des Hydrocarbures ont procédé hier, 23 juin 2009 au Centre international des conférences (CIC) de Cotonou, à la signature d’accord pour le partage de la production du pétrole des gisements de l’Atacora et de l’Alibori du bloc 4. Soulignons la présence à cette cérémonie, de plusieurs autorités politico-administratives.
petrole_benin
La cérémonie de signature d’accord qui a réuni hier, 23 juin 2009, au CIC de Cotonou, le Gouvernement béninois et la Compagnie Béninoise des Hydrocarbures (CBH), est le couronnement des actions entreprises, en vue d’attribuer l’exploitation des réserves pétrolières de l’Atacora et de l’Alibori du bloc 4, identifiées en 2003 par le consortium « KMBC, PETROMAS ET KOSMOS ». Le Ministre des Mines et de la Recherche Pétrolière, Barthélémy Kassa, a gratifié la Compagnie béninoise des hydrocarbures qui est une filiale de la société AFRICA PETRO, qui veut s’investir dans la recherche minière et pétrolière.

Après la signature des documents relatifs au contrat d’exploitation, le Ministre Kassa a remis symboliquement à la compagnie, une partie du bloc 4 ayant la forme d’un rectangle et englobant les puits positifs FIFA-1 et HIHON-1 qui n’attendent qu’un plan de développement et de production. A en croire le Directeur de la Compagnie béninoise des hydrocarbures, toute nation qui dispose des hydrocarbures doit se faire compter parmi les pays à hauts revenus ou intermédiaires et le Bénin est sur le point d’atteindre le seuil estimé pour son émergence, grâce à ce projet d’exploitation de gisement qui démarrera très prochainement.

Des tirées de l’expérience du Congo et celle de la Namibie, le gouvernement béninois a pris les dispositions sur le plan de l’expertise et celui des ressources financières indispensables à cette exploitation. Cette cérémonie a connu la présence du Ministre Sacca Lafia de l’énergie, précédemment Ministre des Mines, et celle de Christine Houinsavi du commerce. Il est à souligner que la division du bassin sédimentaire côtier béninois est, en 17 blocs dont 2 on-shore et 15 off-shore. Actuellement 6 des 17 blocs sont sous contrat avec les sociétés SAPETRO, ARCHEAN, MONCRIEF et CROWWELL.

Par : Anicet TIDJO (Stagiaire)