Reuters - Le courtier pétrolier londonien PVM Oil Futures annonce qu'un de ses traders basés à Londres, Steve Perkins, est responsable de sa perte de près de dix millions de dollars (7,13 millions d'euros) liée à des transactions illégales.
trader1
Le courtier a indiqué que Perkins avait pris mardi matin des positions non autorisées sur les cours du Brent.

L'achat massif de contrats sur indice du Brent, mardi sur les marchés asiatiques, avait provoqué une flambée des prix du pétrole, qui avaient atteint leur plus haut niveau de l'année sans que les analystes ou les traders puissent l'expliquer.

Le Brent était monté à 73,50 dollars mardi avant de reperdre brutalement du terrain. Il se traite actuellement entre 66,00 et 66,50 dollars le baril.

PVM Oil Futures a publié un communiqué jeudi confirmant avoir été victime des agissements d'un trader indélicat après des rumeurs qui avaient circulé la veille sur les marchés pétroliers.

"À cause d'une série de transactions illégales, des volumes significatifs de contrats à terme ont été détenus par PVM. Lorsque l'opération a été découverte, les positions ont été débouclées en bon ordre. PVM a accusé une perte totale légèrement inférieure à dix millions de dollars."

PVM a précisé que ses traders n'étaient pas autorisés à prendre eux-mêmes des positions sur les marchés du brut et n'a pas souhaité parler des possibles raisons qui avaient amené Perkins à agir ainsi.

Jeudi, PVM a indiqué avoir ouvert une enquête exhaustive et informé l'Autorité britannique des services financiers de la malversation, de même que l'Intercontinental Exchange, où la majeure partie des contrats à terme sur le Brent sont échangés.

En mai, la FSA britannique avait sanctionné un ancien trader de Morgan Stanley qui avait pris une très importante position non autorisée après un repas trop arrosé.

David Sheppard, version française Nicolas Delame et Gregory Schwartz