Peut être parce qu’il y’avait pas de grand enjeu, la salle a été bien vide ce matin à l’ag extraordinaire de Palmci. A peine une cinquantaine de personnes. D’ailleurs, la direction de Palmci ne s’est pas donnée de grandes peines dans l’organisation de cette Ag. Seule une quinzaine d’actionnaire a reçu une copie des résolutions, à la fin de la réunion. Aucun décor dans la salle, pas de cocktail…une réunion bouclée en 45 minutes.
palmierhuile_w
Pour l’essentiel, notons que Monsieur Lambin, le Pca en répondant aux questions des actionnaires, a expliqué que la demande locale d’huile de palme est très forte et que le nouvel ensemble devrait assurer quasiment 85% de la production ivoirienne qui avoisine 350 000 tonnes. A coté de cela il y’a une forte concurrence asiatique qui fait entrer 1.5 millions de tonnes d’huile de palme dans l’espace Uemoa chaque année. Le partenariat avec les asiatiques de Sania devrait permettre à Palmci d’être plus compétitive.

Après les 20 milliards de FCFA investis en 2008, 40 milliards de FCFA seront investis en 2009 et 2010 pour améliorer l’outil de production de la structure. La production de Palmci est passée à 17 tonnes par hectare, contre 12.5 tonnes/ha chez Phci. En 2010, l’équipe managériale vise respectivement 20 tonnes/ha et 14.5 tonnes/ha.

Ce que j’ai retenu de tout ça, c’est que le bilan 2009 devrait être positif, mais il est quasiment certain qu’il y’aura pas de dividende l’an prochain. Toutes les résolutions ont été adoptées à l’unanimité.

Euclide Okolou