Un entrepreneur est une personne qui a un projet d’entreprise, une vision qu’il travaille à réaliser. Pour cela il a besoin d'argent, besoin de conseils avisés, d'un environnement favorable, du soutien de ces proches et que sais je encore. En Afrique, la prépondérance de certaines mentalités, cultures ou peut être traditions, est un réel obstacle à l'entreprenariat.

Catherine a un salon de coiffure où elle vend également des produits cosmétique à Ouagadougou, sa ville natale. salonAu début, ses parents avaient trouvé son projet plus risqué que de contribuer à l'entrée clandestine de son frère cadet en Espagne. Un jour, en rentrant des courses, elle a trouvée sa mère se faisant coiffer dans son salon, elle a tout de suite dit à ses employées de toujours coiffer cette dame gratuitement en utilisant les meilleures produits de la maison, heureuse d’être enfin comprise.

Elle n'avait pas prévu que sa mère allait oublier ses tresses habituelles pour désormais venir se faire coiffer deux fois par semaine. Elle n'avait pas prévu que ces tantes réclameraient le même traitement de faveur ou des réductions pour elles, leurs copines et leurs filles, allant jusqu'à menacer ses employées en son absence.

Il a fallu qu'elle mette de l'ordre, pour faire respecter son entreprise. Cela lui a value d’autres critiques encore.

Camille est originaire de l'ouest de la cote d'ivoire. Depuis 11 mois, il se prive de tout pour se faire une épargne. Il espère atteindre 700 mille francs dans 6 mois et demander au moins le double à sa microfinance pour démarrer son projet. Voici que son oncle décède et la famille vient lui exigée 200 000 francs pour contribuer à l'organisation des funérailles, 50 000 francs à sa petite soeur de 21ans, étudiante en DEUG 2 d'économie (on dit qu'elle est une femme, elle doit se débrouiller). Sans compter qu'il doit lui-même payer son transport pour se rendre au village. Je suis obligé de dire « Dieu merci ! », mon copain n'est pas marié.

En se rendant au village, Camille ne pleurait pas seulement pour le décès de son oncle. Il était conscient après avoir quasiment vidé son compte, que son rêve était rejeté à plus tard. Qui dit que ce rêve ne risque pas d’être enterré au même moment que son oncle ? Qui dit qu’il aura encore le courage de continuer des privations pour épargner en vu de ce projet ? N’aura-t-il pas l’impression de se sacrifier pour enterrer des gens ?

Nguengang, le mécanicien de Douala (ça a l'air d'être un nom de guerre, mais c'est son vrai nom, donc ne souriez pas svp) a obtenu un grand marché dernièrement. Le mois qui a suivit, on l’a envoyé 2 enfants du village, pour prise en charge sans demander son autorisation. Les gens ont considéré que les aménagements qu'il avait réalisés dans son atelier et sa nouvelle télévision étaient synonymes de réussite.

Nous ne parlerons pas ici d’entraves occultes à la réussite. Nous voulons juste mentionné qu’en Afrique, le porteur de projet doit pouvoir résister à certaines pratiques, pour réaliser son rêve, rejeter certaines légèretés pour atteindre le but.

Euclide Okolou