J’ai échangé hier avec un grand frère, investisseur à la Brvm, il m’a fait comprendre que l’AG extraordinaire de Palmci n’a pas été boycotté par manque d’enjeux, mais parce qu’elle a été mal préparée et que plusieurs actionnaires avaient estimé ne pas avoir suffisamment d’informations. Ils n’avaient reçu aucune plaquette, avant l’AG, pour juger de l’opportunité de la fusion Palmci-Phci. C’est vrai que les textes n’exigent pas la distribution des plaquettes par la société cotée mais Palmci est une entreprise trop organisée pour fonctionner de la sorte. Cela cachait donc quelque chose.

De plus, selon lui M Desenfans, le Pdg d’Unilever Cote d’Ivoire a été muté parce qu’il a accompli sa mission en faisant rentrer plus de 50 milliards de FCFA dans les caisses du groupe Unilever à Londres suite au projet Redback. Il pense que l’année prochaine le dividende d’Unilever sera autour de 8 000 FCFA, mais n’atteindra pas la barre de 10 000 FCFA.

Euclide Okolou

Lire également: Validation de la fusion Palmci-Phci