Lesafriques.com - La BAD apporte 20% des ressources du fonds monté en 2009 par la société ivoirienne de gestion de patrimoine et d’actifs, Phoenix Capital Management (PCM).

phoenixDix millions de dollars US -environ 5 milliards de F CFA. C’est la mise que la BAD fera dans le Fonds de capital investissement, West Africa Emerging Market Fund (WAEMF). Ainsi en a décidé, le "board" de l’institution financière continentale, le 16 septembre 2009. Et pour cause : « La stratégie d’affaires du WAEMF cadre bien avec la Stratégie à moyen terme de la Banque, qui met notamment l’accent sur le développement du secteur privé, l’intégration régionale, le développement de l’infrastructure, le soutien aux États fragiles et la nécessité de renforcer les partenariats essentiels avec les IFD » indique le communiqué de presse publié par la BAD, le 17 septembre.

Doté d’une enveloppe globale de 50 millions de dollars US, ce private equity fund cible le segment des PME ouest africaines. Et entend apporter des concours financiers à ceux d’entre elles qui affichent un fort potentiel de croissance, notamment dans les secteurs des services financiers, des infrastructures, des télécoms, des technologies de l’information, du gaz et du pétrole. Les investissements envisagés devraient contribuer à l’émergence de fleurons régionaux et faciliter les flux commerciaux en Afrique de l’Ouest. Des objectifs qui cadrent bien avec les priorités opérationnelles de la BAD en matière de développement du secteur privé.

Le West Africa Emerging Market Fund (WAEMF) est géré par Phoenix Capital Partners (PCP), une filiale de la société ivoirienne de gestion d’actif, de patrimoine et d’intermédiation financière, Phoenix Capital Managment (PCM) fondée par Michel Abrogoua.

Louis Amedée