L'inter - Les collaborateurs de M. Marcellin Zahui, le Directeur Général, avaient toutes les raisons de saluer la transformation de la Caisse d’Epargne en véritable banque.

 

La CNCE devient ainsi la quatrième banque nationale après la Banque Nationale d’Investissement, (BNI), VERSUS Bank, et la Banque pour le Financement de l’Agriculture (BFA). L’obtention de l’agrément de la Commission bancaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), est une longue bataille que vient de gagner le patron de la CNCE avec le soutien des autorités ivoiriennes. Désormais c’est chose faite, la CNCE est une banque à part entière au grand bonheur des nombreux clients de cette institution qui attendaient cette décision avec beaucoup d’impatience. D’ailleurs ceux d’entre eux qui ont appris la nouvelle au même moment que les agents, se sont dit très satisfaits, vu les nombreux avantages que pourrait leur offrir ce changement de statut. Le capital de la CNCE qui sera essentiellement une banque de détail, a été porté pour cela à 25 milliards de F CFA. Présente dans tout le pays, la CNCE est l’une des institutions financières les mieux implantées en Côte d’Ivoire avec ses 160 agences et bureaux. Par son dynamisme, elle a su résister à la crise qui secoue le pays depuis bientôt une dizaine d’années et maintenu tous les emplois. 

Charles d’Almeida

Commentaire d'Euclide: Ce qui veut dire que maintenant elle va faire du crédit, ce qu'elle ne faisait pas avant