Par rapport au 1er semestre de l’exercice précédent, les activités consolidées d’ALIOS Finance ont enregistré une baisse résultant essentiellement du retard de concrétisation de certains gros dossiers de financement, mais qui ne remet pas en cause la nouvelle dynamique commerciale entamée depuis maintenant plus de deux ans. Dans ces conditions, la hausse du Chiffre d’affaires s’explique uniquement par l’augmentation du niveau de l’encours moyen engrangé essentiellement en 2008.

La baisse du résultat qui en résulte est aggravée à la fois par le portage du lancement dès la fin 2008 du nouveau Pôle dédié aux clients Particuliers et qui devrait booster les encours sur 2010, ainsi que par la détérioration de certains comptes clients provisionnés de manièaliosre très prudente.

Evolution prévisionnelle à fin 2009

Si l’environnement socio-économique reste dans la même tendance, le résultat fiscal d’ALIOS Finance Côte d’Ivoire serait en baisse dans les proportions inscrites dans la tendance de crise actuelle, comparé à celui de l’exercice précédent.