Pour tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’aller chez leur courtier pour prendre la note d’information de Servair Abidjan (Ex Abidjan Catering), je vous mets ici quelques grandes lignes de l’opération.

L’opération d’augmentation de capital par apport en numéraire se fera en « coup d’accordéon » soit les deux phases suivantes:

-          Réduction du capital social : Il s’agit de résorber partiellement les pertes accumulées depuis 2004 en diminuant la valeur nominal de l’action Servair Abidjan de 5000 FCFA à 2500 FCFA.

-          Augmentation du capital par apport en numéraire en vu de ramener les fonds propres au minimum de 50% du capital social. Les 500 millions d’augmentation sont garantis par l’actionnaire majoritaire SIA qui détient des créances de ce même montant. Ainsi, si les droits préférentiels de souscription ne sont pas utilisés, SIA passera au maximum de 70.4 à 81.3% du capital social.

Nombre d’actions anciennes : 345 600

Nombre d’actions nouvelles : 200 000

Prix d’émission : 2 500 FCFA

Parité de souscription des DPS : 4 actions nouvelles pour 7 anciennes

Investisseurs concernés : La souscription est réservée aux actionnaires en vertu du dps institué en leur faveur. Les non actionnaires pourront souscrire à titre irréductible après avoir acheté les dps en bourse

Prix de départ du Dps : 709 fcfa

Date de jouissance : 01 janvier 2009

Période de souscription : Du 16 décembre 2009 au 14 janvier pour les actions, et du 16 décembre au 04 janvier pour la négociation des dps

Les souscriptions se font auprès des différents courtiers agréés à la Brvm

Les faiblesses de Servair Abidjan

ag_abjcatSon activité est totalement tributaire du trafic aérien. L’environnement économique relativement instable du pays est un facteur négatif non négligeable.

Servair Abidjan dispose d’une unité vieillissante, ce qui entraîne des coûts de maintenance élevés et des investissements importants de maintien à niveau

L’activité n’est pas concentrée et organisée en un seul bâtiment, ce qui entraîne des ruptures de charge.

Enfin, le personnel de la société est vieillissant

Les forces de Servair Abidjan

La société dispose d’un savoir faire de qualité grâce à sa présence dans le secteur du catering depuis plusieurs décennies.

La ville d’Abidjan demeure une plateforme importante dans la sous région, malgré la crise.

Servair Abidjan possède l’exclusivité du catering et du nettoyage cabine sur la plateforme d’Abidjan. Son intégration au groupe Servair (3e mondial) aidera à renforcer sa position, avec l’appui commercial et technique de son actionnaire de référence.

Situation financière

Les variations en sens opposé des charges et des produits permettent à Servair abidjan de reduire son déficit brut d’exploitation qui passe de 308 millions à 8 millions de FCFA entre 2005 et 2006. La société dégage un excedent brut d’exploitation de 68 millions de FCFA en 2007 et de 204 millions de FCFA en 2008, soit une amelioration de plus de 200%.

Suivant les mêmes tendances, le résultat net de la société deficitaire depuis 2004 redevient positif en fin 2008. Ainsi, il ressort un benefice de 64 millions de FCFA en 2008 contre une perte nette de 266 millions de fcfa en 2007.

Ces bons résultats semblent se confirmer, et s’améliorer au vu des indicateurs de la société en fin juillet 2009. En effet, le chiffre d’affaires est en hausse de près de 17% en glissement annuel. Cela est du à :

- Un effet de prix (relevement des prix de prestations Air France)

- Un effet de volume (augmentation des frequence de Kenya Airways et hausse des prestations fournies aux vols de l’Onuci).

Au total, à fin juillet 2009, Servair Abidjan dégage un bénéfice net de 168 millions de FCFA contre 87 millions de FCFA prévu au budget.

Perspectives et Stratégies

Le dynamisme des activités de Servair Abidjan est étroitement lié à la situation socio politique de la Cote d’Ivoire. Le taux moyen de progression estimé pour le secteur du transport  pour la periode 2009-2013 est de 5.2% (source : DGE/DGPE)

Sur la base de ces hypothèses, dans un environnement économique favorable, Servair Abidjan prévoit une évolution croissante de ses activités. Aussi, avec sa politique de maitrise des charges, la société devrait pouvoir dégager des résultats beneficiaires.

Le compte d’exploitation prévisionnel affiche un résultat net de 343 millions de FCFA en 2010,478 millions de FCFA en 2012 et 687 millions de FCFA en 2014.

Pour atteindre ces objectifs, la stratégie de développement de Servair Abidjan s’articulera autour de 3 axes :

-          La modernisation des installations vieillissantes

-          La conquête de nouvelles compagnies aériennes venant desservir l’aéroport d’Abidjan

-          L’amélioration constante de l’hygiène et de la qualité des services en regard des normes ISO

Pour soutenir cette stratégie, de nombreux investissements ont été réalisés ou sont en cours de réalisation. Ainsi le budget d’investissement 2009 qui se chiffre à 159.6 millions de FCFA a été réalisé à plus de 75%

Source : Note d’information de l’augmentation du capital de Servair Abidjan