Pour la 2e année consécutive, les indices boursiers de la Brvm ont fini dans le rouge. Le Brvm 10 et le Brvm composite ont régressé respectivement de -25.23% et de -25.88% contre -10% et -14% l’an passé, avec cette fois ci 143.60 points pour le Brvm 10 et 132.05 pour le Brvm composite. La capitalisation boursière du marché des actions est à 2 807 750 915 576 FCFA en baisse de -15.85% par rapport au 31 décembre 2008.

Le cours de Smb parait être en tête des baisses avec -63.82%, mais en réalité il est en hausse lorsqu’on considère la réduction de la valeur de l’action au cours de l’année du fait de l’augmentation de son capital par incorporation des réserves. Les plus fortes baisses de l’année sont donc observées chez Trituraf (-63.64%), Ecobank TI (-58.94%), Filtisac (-56.53%), Saph (-53.69%) et Palmci (-49.68%).

Toujours dans les baisses, on observe que Solibra (-29.87%) reste dans la tendance baissière entamée courant 2008. mais elle demeure la valeur la plus cotée à 186 500 FCFA. Sonatel (-7.69%) s’est ressaisie dans les derniers mois de l’année. Tout le secteur agriculture est en baisse.

A peine 6 valeurs sur 37 terminent l’année en hausse avec en tête Bicici qui a gagné plus de la moitié de ses +28.94% dans la dernière semaine de décembre. Elle est suivie de Sivoa (+25%), Total (+11.31%), Sgbci (+9.41%), Onatel (+6.66%) et Boa Benin (+3.37%).

On notera que 2 sociétés ont quitté la cote en 2009 : Phci absorbée par Palmci et Sageco qui s’est recapitalisée en dehors du marché après une offre publique de retrait. Onatel est entrée à la fin du premier trimestre en devenant la première société burkinabé à entrer en bourse.

Les principales places occidentales ont plutôt fini en hausse avec +22.32% à Paris, +22.07% à Londres et +18.27% à Zurich. Selon Boursier.com, Rio de Janeiro et Shangai auraient gagné respectivement +82.66% et 95.82%. En Afrique de l’ouest, Accra serait -47.79% et Lagos à -34.62%.

Euclide Okolou