Okibourse.Com - Les actionnaires de Shell Cote d’Ivoire se sont réunis en assemblée générale ce 29 avril 2010. La salle de l’hotel Tiama louée pour l’occasion paraissait bien petite. On reconnaissait facilement les employés actionnaires vêtus des Tshirts de l’entreprise, qui auparavant avaient distribué des tracts à l’entrée de la salle. On pouvait y lire « Ne nous cédez pas comme des objets. Nous ne sommes pas à vendre. Nous sommes des hommes libres. La traite negriere est terminée. Asseyons nous et discutons. Le temps était donné, l’actualité récente sur la cession des parts du groupe Shell n’allait pas échapper aux discussions, bien qu’elle ne fut pas à l’ordre du jour officiel. M Honore Dainhi, le Pca l’a vite compris et a proposé qu’il soit débattu dans les divers après le vote des résolutions.

La lecture du rapport 2009 a permis de noter que :

- Shell CI et les autres entreprises du GPP connaissent une vive concurrence des distributeurs indépendants. Sa part de marché au sein du GPP reste stable à 23% malgré la baisse de 5% de ses volumes de ventes.

- Tous les indicateurs du compte de résultats sont en baisse tant par rapport aux prévisions qu’aux résultats de 2008. Au niveau du chiffre d’affaires cela serait du à une rigueur appliquée sur les gros clients mauvais payeurs et la baisse du prix moyen à la pompe par rapport à 2008. Le résultat d’exploitation a baissé de 36% bien que positif à 866 millions de FCFA. Le bénéfice net de 1 ;022 milliards obtenu est surtout dû à la cession des stations non exploitées, des participations dans Siap (société d’avitaillement portuaire) et des extournes de charges à payer sur exercices antérieurs.

La société mettra en paiement au cours du mois de Mai un dividende net de 733 FCFA/action en baisse de -25%. Sur le marché l’action Shell Cote d’Ivoire ne cesse de baisser. Elle a déjà cédé -27,27% depuis le début de l’année.

La communication sur la cession des parts de l'actionnaire Shell a fait passer un parfum d'adieu dans la salle, et révélé les incompréhensions qui existent au niveau des actionnaires et des employé sur le processus. Un billet spécial sera publié à cet effet

Mention spéciale à M Honoré Dainhi, le Pca de Shell

On pourrait l’appeler M Sérénité. Il a été tellement remarquable sur ce point devant les interventions plaintives et parfois irrespectueuses d’actionnaires frustrés que certaines personnes sont allées le féliciter à la fin de la rencontre. Il ne s’est montré ni embarrassé, ni gêné, tant dans sa voix que sur son visage. Il est resté courtois, diplomate, souriant et visiblement sincère.

Euclide Okolou