www.okibat.com - bourse - brvm - entrepreneuriat

07 mai 2010

Shell Cote d’Ivoire : L’AG des actionnaires avait un parfum d’adieu

Okibourse.Com - Les actionnaires de Shell Cote d’Ivoire se sont réunis en assemblée générale ce 29 avril 2010. La salle de l’hotel Tiama louée pour l’occasion paraissait bien petite. On reconnaissait facilement les employés actionnaires vêtus des Tshirts de l’entreprise, qui auparavant avaient distribué des tracts à l’entrée de la salle. On pouvait y lire « Ne nous cédez pas comme des objets. Nous ne sommes pas à vendre. Nous sommes des hommes libres. La traite negriere est terminée. Asseyons nous et discutons. Le temps était donné, l’actualité récente sur la cession des parts du groupe Shell n’allait pas échapper aux discussions, bien qu’elle ne fut pas à l’ordre du jour officiel. M Honore Dainhi, le Pca l’a vite compris et a proposé qu’il soit débattu dans les divers après le vote des résolutions.

La lecture du rapport 2009 a permis de noter que :

- Shell CI et les autres entreprises du GPP connaissent une vive concurrence des distributeurs indépendants. Sa part de marché au sein du GPP reste stable à 23% malgré la baisse de 5% de ses volumes de ventes.

- Tous les indicateurs du compte de résultats sont en baisse tant par rapport aux prévisions qu’aux résultats de 2008. Au niveau du chiffre d’affaires cela serait du à une rigueur appliquée sur les gros clients mauvais payeurs et la baisse du prix moyen à la pompe par rapport à 2008. Le résultat d’exploitation a baissé de 36% bien que positif à 866 millions de FCFA. Le bénéfice net de 1 ;022 milliards obtenu est surtout dû à la cession des stations non exploitées, des participations dans Siap (société d’avitaillement portuaire) et des extournes de charges à payer sur exercices antérieurs.

La société mettra en paiement au cours du mois de Mai un dividende net de 733 FCFA/action en baisse de -25%. Sur le marché l’action Shell Cote d’Ivoire ne cesse de baisser. Elle a déjà cédé -27,27% depuis le début de l’année.

La communication sur la cession des parts de l'actionnaire Shell a fait passer un parfum d'adieu dans la salle, et révélé les incompréhensions qui existent au niveau des actionnaires et des employé sur le processus. Un billet spécial sera publié à cet effet

Mention spéciale à M Honoré Dainhi, le Pca de Shell

On pourrait l’appeler M Sérénité. Il a été tellement remarquable sur ce point devant les interventions plaintives et parfois irrespectueuses d’actionnaires frustrés que certaines personnes sont allées le féliciter à la fin de la rencontre. Il ne s’est montré ni embarrassé, ni gêné, tant dans sa voix que sur son visage. Il est resté courtois, diplomate, souriant et visiblement sincère.

Euclide Okolou

Posté par okibat à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2010

Actions Onatel : Et si les souscripteurs avaient été arnaqués ?

onatel38.jpgNous avons l’habitude de parler des titres Onatel en considérant les habitudes du marché boursier. Lorsque nous avons appris qu’elle comptait ne pas payer de dividende cette année encore, nous sommes allés regarder son historique pour essayer d’analyser les éventuelles conséquences. Là, nous avons découvert une pathologie congénitale qu’on avait pas remarqué.

Sur le marché primaire, les actions Onatel étaient vendues à 42 000 FCFA et 45 000 FCFA en fonction des catégories d’investisseurs. Elles ont été introduites en bourse le 30 avril 2009, au cours de départ de 45 000 FCFA l’unité. Depuis, leur prix est toujours resté entre 47 500 FCFA et 50 500 FCFA. Pourquoi cette valeur ne décolle pas depuis son introduction ?

Au commencement était une arnaque

Au moment de l’offre publique de vente (Opv) des actions, une opinion s’était plainte de ce que le prix de vente n’était pas accessible à la majorité des burkinabés. Elle a été humiliée par le grand succès de l’opération... Lire la suite

Posté par okibat à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 mars 2010

Pour faire face aux délestages, Solci Energy propose l’énergie solaire aux ivoiriens

solaireAu carrefour Faya, sur la route de Bingerville, nous trouvons au rez de chaussée d’un immeuble le bureau de Solci Energy, une entreprise de distribution de produits utilisant l’énergie solaire et d’installation de panneaux solaires.Lire la suite

Posté par okibat à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Internet – Un site pour promouvoir la bourse régionale

Paru dans le quotidien ivoirien « L’inter », n°3538 du 25 février 2010 – Le site ivoirienwww.okibourse.com est le nouveau portail qui fait la promotion  de la bourse régionale. Ce site comme l’explique son promoteur, M Euclide Okolou, offre la possibilité aux internautesivoiriens  et africains d’avoir des informations sur les sociétés cotées, mais aussi de s’imprégner de toutes les informations sur la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan (Brvm)...Lire la suite

Posté par okibat à 20:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 février 2010

Onatel a fait un chiffre d’affaires de 97,4 milliards en 2009: Le commentaire d’Euclide

Le groupe Onatel a respecté ses prévisions concernant tous les paramètres clés et a confirmé la solidité de son profil opérationnel et financier. Le chiffre d’affaires consolidé s’est ainsi accru de 18.2% en s’établissant à 97,4 milliards de FCFA. Le résultat net enregistre également une hausse de 12.3% pour se situer à près de 10 milliards de FCFA. Lire la suite

Posté par okibat à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Shelter Afrique et le Groupe Bank Of Africa (BOA) signent un protocole d’accord

M Derreumaux, Pca de Boa CI

M. Alassane Bâ, Directeur Général de Shelter Afrique et M. Paul Derreumaux, Président du Groupe BANK OF AFRICA ont signé un protocole d’accord le vendredi 15 janvier 2010 au siège de Shelter Afrique à Nairobi, au Kenya. La signature de ce protocole permet à Shelter Afrique et au Groupe BOA d’initier une collaboration étroite sur le continent, particulièrement dans les pays où le Groupe BOA est établi, dans le financement de la construction et pour l’octroi de prêts hypothécaires en faveur des promoteurs et autres acquéreurs de propriété immobilière, avec pour objectif de satisfaire les besoins croissants de logements à ...Lire la suite

Posté par okibat à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2010

Bernabe CI : Après l’incendie la restauration

IMG0015A2 semaines après l’incendie qui a ravagé une bonne partie de ses locaux d’Abidjan-Treichville, la société Bernabé travaille à se remettre en selle. Suite aux assurances que sa  direction a donné dans un communiqué à l’intention de ses actionnaires, affirmant que le magasin rouvrait effectivement ses portes le 10 février 2010, nous avons pensé à nous en rendre compte de nous même. Lire la suite...

Posté par okibat à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2010

Le dépôt à terme à 7% de Bridge Bank

bridgeDepuis le début de l’année la banque ivoirienne Bridge bank a mis en place une offre de dépôt à terme avec un taux d’intérêt annuel attractif de 7% sur 5 ans. Pour un montant minimum exigé de 10 000 000 FCFA, le souscripteur devrait empocher environ...lire la suite

Posté par okibat à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2010

La bourse, une école de la démocratie

Lors de mon intervention à un séminaire destiné aux journalistes l'an passé, j'ai dit qu'il y'avait 

quelques liens entre la bourse et l'exercice de la démocratie. En rentrant chez moi, j'ai poussé la réflexion et couché les grandes lignes sur deux pages dans la 2e édition de mon ebook "Comment Investir et Gagner à la bourse des valeurs de l'Uemoa". Voici un extrait

La bourse est le lieu par excellence de la différence d’opinions. Quand vous pensez qu’une valeur est bonne et que vous l’achetez, un autre en a marre, ou trouve qu’elle n’ira pas plus loin et décide de le vendre. L’un de vous aura raison quand le marché tranchera. Peut être qu’un jour le cours de l’action repassera par là, dans le sens opposé. De même les avis sont opposés, différents, au sein de la population sur... Lire la suite

Posté par okibat à 06:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2010

ça bouge à Bicibourse

En attendant que sa nouvelle assistante prenne fonction en début février, c’est monsieur Jean Luc Akoto lui-même qui vient nous chercher dans la salle d’attente de son bureau.  Le nouveau directeur général de Bicibourse est un jeune monsieur d’environ quarante ans, grand comme 1,80 mètre et portant une vision encore plus grande pour la mission qui lui est confiée.

Le remplaçant de Monsieur Alban Kouakou s’est déjà mis à la tâche avec dans sa feuille de route l’objectif de « relever la qualité des services de Bicibourse pour les rendre conformes aux standards du groupe Bnp Paribas ». N’oublions pas que Bicibourse est la société de bourse, filiale de Bicici, elle-même appartenant à la banque française Bnp Paribas. Lire la suite

Posté par okibat à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 janvier 2010

Ymlp : Obligé d’en parler

Ça fait plaisir de trouver ce que l’on cherche. Jusque très tard dans la nuit je cherchais une solution pour ma newsletter payante Okibourse PRO, surtout que les gens ont commencé à s’intéresser au produit et qu’un premier abonnement venait d’être enregistré. Découvrez Okibourse PRO ici.

Mon objectif est de pouvoir envoyer des emails de façon professionnelle à mes clients, sans des publicités incontrôlées, avec la possibilité de permettre aux nouveaux d’accéder aux archives des newsletters et pour moi de savoir combien de personnes ont lu mon mail.

ymlp_logo2008.gifJ’ai d’abord pensé à un forum fermé. Après avoir créé le forum, j’ai réalisé que ce sera lourd à administrer en pratique. En cherchant dans l’option Newsletter, je suis tombé sur Your Mailing List Provider. J’ai testé leur compte démo, ça m’a convaincu et je me sens comme obligé d'en parler. Tout est si simple à manipuler :

* Des newsletters que l’on peut composer sur plusieurs modèles de templates modifiables

* On peut suivre l’envoi de sa newsletter, le nombre de personnes qui l’ont ouverts, le nombre de ceux qui ont cliqué sur des liens

* On peut insérer un fichier à sa newsletter

* Communiquer des liens d’archives à ses abonnés sur des périodes de votre choix ou carrément un flux Rss de vos newsletters

* Insérer un formulaire d’inscription à la newsletter sur votre site web

Et le prix, lorsque vous déciderez d’aller à l’offre payante, c’est à partir de seulement 3.75$. Je parle trop la forme gratuite peut faire le bonheur de certains déjà. Inscrivez vous gratuitement ici.

Posté par okibat à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2010

Comment Investir et Gagner à la Bourse des valeurs de l’Uemoa : La 2e édition est en ligne

 Depuis ce jeudi 07 janvier 2010, la 2eédition de l’ebookComment Investir et Gagner à la Bourse des valeurs de l’Uemoa est en ligne. Depuis que j’ai annoncé sa sortie imminente en décembre, plus personne n’a voulu acheter la 1e édition.

test_livre_2Il faut dire que personnellement, je ne voulais plus la vendre également. Cette 2eédition que j’avais déjà sur ma machine me semblait tellement plus fournie et développée, que vendre l’ancienne en décembre, me semblait être une arnaque.

On est passé de 81 à 140 pages en gardant la même police et ce malgré la suppression des 5 pages de présentation du jeu de simulation boursière d’Okibat.net qui n’existe plus aujourd’hui. J’ai profité pour répondre aux questions que l’on me pose souvent et surtout pour développer la partie « Comment gagner en bourse ». Je pense que ceux qui liront cette 2e édition seront plus performants.

La vente se fera essentiellement sur internet :

- Soit par Paypal avec téléchargement immédiat après le paiement,

-  Soit par un transfert de carte Africards à carte Africards pour ceux qui en ont

- Soit par un chargement de ma carte Africards dans l’un des points agréés pour ceux qui n’en ont pas.

Cela me permet de toucher les clients de la sous région qui ont été nombreux à m’appeler. Certains ont dû passer par des parents résidents à Abidjan pour acheter via l’ancien moyen de paiement (recharge moov). Les points de rechargement Africards étant disponibles dans tout l’espace Uemoa, le problème d’accès au produit est ainsi réglé.

** L’ebook seul est vendu à 5 000 FCFA (Pas de paiement via paypal dans ce cas)

** L’ebook et les bonus à 7 000 FCFA (Tous les moyens de paiements cités ci-dessus, avec 12 euros pour l’achat via Paypal)

Vous pouvez accéder à la page de vente du livre ici

Posté par okibat à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Un mot sur la notation financière

 

Je vous ai dit ici que désormais tous les émetteurs de titres à la Brvm seront obligés de se faire noter. Eh bien pour zambleavoir ce qu’est la notation financière, je vous publie ces extraits de l’article de Monsieur Emmanuel Zamble, le Directeur des opérations de marché à la Brvm. Pour lire tout l’article, trouvez le numéro 39 de la revue trimestrielle de la Brvm à l’antenne de bourse de votre pays.

Définition de la notation financière

La notation financière ou de crédit permet de mesurer la qualité de la signature de l’emprunteur par des techniques d’analyse financière. Elles offrent aux investisseurs et créanciers (fournisseurs, banques, détenteurs d’obligations) une information et une évaluation fiable sur le risque de la créance.

Ce risque se définit comme étant l’éventualité d’un défaut de paiement sur le principal ou les intérêts de la part de l’emprunteur générant une perte pour le prêteur.

…Les agences de notation distinguent deux types de notes :

-          La notation traditionnelle ou d’émission s’applique aux emprunts (à court ou long terme émis sur le marché. Elle est spécifique à une catégorie particulière de dette émise.

-          La notation de référence ou d’émetteur (à court ou long terme) qui en l’absence d’émission mesure le risque de contrepartie que représente l’emprunteur pour l’investisseur

Agences de notation financière

Les agences de notation financières sont des sociétés commerciales qui attribuent à la demande ou non des émetteurs, des notes sur des titres de dettes émis par les entreprises ou les états. La note plus ou moins élevée reflete la perception par l’agence de notation de la solvabilité de l’émetteur…

Activité de notation et échelle de notation

L’activité principale des agences consiste à attribuer, diffuser et surveiller des notes attribuées à des émetteurs de dettes obligataire. Cette activité nécessite l’utilisation d’échelle de notation propre aux agences. En effet l’intérêt de la notation financière est de synthétiser et de codifier l’évaluation du risque de défaut au moyen de signes simples dont la signification est facilement compréhensible par les investisseurs, tout en permettant une discrimination suffisante du degré de risque de l’emprunteur.

Les agences de notation utilisent des échelles comprenant plusieurs crans, chaque cran traduisant le degré de risque auquel est exposé le créancier. Plus la note est bonne, moins l’émetteur de titre de créances paiera cher.

Les notes d’émetteur et d’émission sont attribuées à partir des mêmes échelles. Il existe plusieurs catégories d’échelle, mais les échelles à long terme et à court terme sont les plus couramment utilisées…

Par M Emmanuel Zamble, Directeur des opérations de marché à la Brvm

Source : Revue trimestrielle de la Brvm n°39 (Avril-juin 2008)

 

Posté par okibat à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 janvier 2010

Les opérations de capital observées en 2009 à la Brvm

J’ai compté au total 8 sociétés qui ont réduit ou augmenté leur capital social en 2009. Ceda et Sivom, deux entreprises qui connaissent des difficultés depuis plusieurs années en font partie. Elles sont passés respectivement à 2,305 milliards de FCFA et 3,342 milliards de FCFA, contre 461 millions de FCFA et 2 milliards de FCFA précédemment. Cela m’a conduit  à me demander pourquoi est ce que nos entreprises cotées ne font pas appel au marché lorsque des résultats négatives s’enchaînent ? Pourquoi est ce que les actionnaires de référence s’orientent plus facilement vers les crédits bancaires coûteux, au lieu d’émettre des actions ou des obligations ? Serait ce leurs conseillers souvent affiliés à des banques qui les y orientent expressément juste pour gagner des commissions d’apporteurs d’affaires ?

Une chose est sûre, Banque Of Africa fait plus confiance au marché. En plus des obligations émises par toutes ses filiales de la sous région, Boa Niger a émis des actions pour faire passer son capital de 2,75 à 3,5 milliards de FCFA.

Les autres opérations de capital ont été observées chez Smb qui a fait multiplier son capital par quatre lors d’une incorporation des réserves de l’entreprise. Chaque actionnaire a reçu 3 actions nouvelles/ action. Boa Bénin a suivi le même modèle pour propulser son capital de 8 à 9 milliards de FCFA.

Palmci a franchit la barre de 20 milliards de FCFA du fait de l’absorption de Phci. Une possibilité que nous évoquions au début de l’année lorsque Sifca et ses partenaires asiatiques avaient racheté cette dernière lors de l’opération Redback.

Servair Abidjan (ex Abidjan Catering) qui voulait sortir de la cote au début de l’année a finalement choisit de se recapitaliser par une opération en coup d’accordéon fait d’une division de la valeur nominal de l’action par deux, suivi d’un apport en numéraire de 500 millions.

La 8e entreprise est Ecobank qui en plus de l’enregistrement des capitaux issue de l’offre publique de vente des actions de fin 2008, a noté l’entrée de la Sfi dans son capital, par une compensation des créances.

Euclide Okolou

Posté par okibat à 05:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Bilan boursier 2009 de la Brvm

Pour la 2e année consécutive, les indices boursiers de la Brvm ont fini dans le rouge. Le Brvm 10 et le Brvm composite ont régressé respectivement de -25.23% et de -25.88% contre -10% et -14% l’an passé, avec cette fois ci 143.60 points pour le Brvm 10 et 132.05 pour le Brvm composite. La capitalisation boursière du marché des actions est à 2 807 750 915 576 FCFA en baisse de -15.85% par rapport au 31 décembre 2008.

Le cours de Smb parait être en tête des baisses avec -63.82%, mais en réalité il est en hausse lorsqu’on considère la réduction de la valeur de l’action au cours de l’année du fait de l’augmentation de son capital par incorporation des réserves. Les plus fortes baisses de l’année sont donc observées chez Trituraf (-63.64%), Ecobank TI (-58.94%), Filtisac (-56.53%), Saph (-53.69%) et Palmci (-49.68%).

Toujours dans les baisses, on observe que Solibra (-29.87%) reste dans la tendance baissière entamée courant 2008. mais elle demeure la valeur la plus cotée à 186 500 FCFA. Sonatel (-7.69%) s’est ressaisie dans les derniers mois de l’année. Tout le secteur agriculture est en baisse.

A peine 6 valeurs sur 37 terminent l’année en hausse avec en tête Bicici qui a gagné plus de la moitié de ses +28.94% dans la dernière semaine de décembre. Elle est suivie de Sivoa (+25%), Total (+11.31%), Sgbci (+9.41%), Onatel (+6.66%) et Boa Benin (+3.37%).

On notera que 2 sociétés ont quitté la cote en 2009 : Phci absorbée par Palmci et Sageco qui s’est recapitalisée en dehors du marché après une offre publique de retrait. Onatel est entrée à la fin du premier trimestre en devenant la première société burkinabé à entrer en bourse.

Les principales places occidentales ont plutôt fini en hausse avec +22.32% à Paris, +22.07% à Londres et +18.27% à Zurich. Selon Boursier.com, Rio de Janeiro et Shangai auraient gagné respectivement +82.66% et 95.82%. En Afrique de l’ouest, Accra serait -47.79% et Lagos à -34.62%.

Euclide Okolou

Posté par okibat à 05:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,