Le Journal de l’économie n° 23 - Investissement hautement spéculatif mais rentable, le Forex Trading demeure tout un mystère pour beaucoup de personnes. Incursion dans cet univers qui fait de plus en plus parler de lui.

Forex est l’acronyme des termes anglais Foreign Exchange : »échange étranger ». Cette appellation est celle du grand marché international interbancaire des devises. A ce jour, c’est la plus gros marché financier au monde avec une moyenne estimée à plus de 1000 milliards de $ US de chiffre d’affaires journalier. Contrairement aux autres marchés financiers, le marché des changes n’a pas de centre physique ou de place centralisée. C’est un marché de gré à gré ou les acheteurs et les vendeurs (banques, corporations, investisseurs privés, etc) font du business. Ce marché est ouvert 24h/24. Les investisseurs peuvent réagir en tout temps et rapidement aux fluctuations du marché, causés par les nouvelles économiques, sociales et politiques à n’importe quelle heure de jour comme de nuit.
Forex_Trading1

Comment ça marche ?
Traditionnellement, le marché des changes était seulement accessible aux grands investisseurs qui traitaient les monnaies à des fins commerciales et institutionnelles au travers des banques. Mais aujourd’hui, les plateformes de trading hébergées sur internet, permettent aux plus petits instituts financiers et aux investisseurs privés d’accéder au même niveau de liquidités que les grandes banques internationales depuis leur bureau ou dans l’intimité de leur habitation.

Dans le marché des changes, les monnaies sont cotées par paires. Toutes les transactions résultent simultanément de l’achat d’une monnaie et de la vente de l’autre. L’objectif de traiter sur le marché des changes est d’échanger une monnaie contre une autre en espérant que le marché bouge de façon à ce que la monnaie que vous avez achetée prenne de la valeur par rapport à celle que vous avez vendue. Une monnaie achetée dont le prix s’apprécie en valeur est revendue pour en tirer le profit.

Chaque devise sur le forex a un nom particulier en trois lettres fixées selon une codification dite ISO. Ainsi les deux premières lettres correspondent au nom du pays, et la troisième désigne la devise. Ainsi pour l’euro on a EUR, pour le dollar américain on obtient USD, pour le yen japonais c’est JPY et pour le franc suisse, on écrit CHF.

Concrètement, lorsqu’on achète de l’EUR/USD, cela signifie qu’on achète de l’euro et qu’on vend du dollar. Inversement, lorsqu’on vend de l’EUR/USD, on vend de l’euro et on achète du dollar.

Les cotations du marché des changes incluent une demande et une offre. La demande (Bid) est le prix auquel un market maker (votre plateforme de trading) est disposé à acheter la devise de base en échange de la devise cotée.
L’offre (Ask) est le prix auquel un market maker vous vendra la devise en échange de la devise cotée. La différence entre l’offre et la demande est désignée sous le nom de spread.

Les équipements du Forex Trader
Pour pouvoir prendre des positions sur le marché du forex, le trader aura besoin de se connecter au réseau internet et d’ouvrir un compte sur l’une des plateformes de trading. A ce niveau, il y’a vraiment lieu de faire très attention car il s’agira d’investir sur une plateforme crédible ayant de solides garanties bancaires. Les plus crédibles offrent généralement des mini comptes à leur client à partir de 1000 euros. Pour ouvrir un compte de forex trading, plusieurs possibilités existent, mais la plus classiques consiste à acquérir une carte bancaire affilié à un réseau international à l’exemple de Visa ou Mastercard.
Ensuite à charger cette carte bancaire en faisant le dépôt d’une somme constante (exemple 800 000 FCFA) dans son compte bancaire ou en la rechargeant directement s’il s’agit d’une carte bancaire prépayée.
Enfin se rendre sur le site web de sa plateforme de trading, et suivre les instructions d’ouverture de compte en faisant le transfert du montant minimum exigé par son market maker.

Forex_tr

Pour ce faire, le trader devra se doter d’un arsenal technique, à savoir : un ordinateur de préférence de dernière génération avec une connexion internet Adsl. Etant donné qu’un trader utilise plusieurs logiciels simultanément, il est recommandé de posséder au minimum 2 Go de mémoire RAM. Il ne faut pas hésiter à investir dans des écrans de qualité. Le débit de la connexion internet doit être supérieur ou égal à 512 Kb. Le forex trader devra également tenir un journal de trading afin de pouvoir noter tous ses trades de la journée. Pour cela, une feuille d’Excell ou une simple feuille de papier suffit.

8 conseils pratiques pour gagner au forex
Le forex est une discipline très technique, mais très rentable financièrement quand on y met de son temps.

1-   Pour devenir un trader qui réussit on doit avoir suffisamment de capital au départ afin que les pertes qui pourraient survenir ne sapent pas totalement le moral et surtout ne mettent en cause son niveau de vie.

2-   Ne pas se précipiter pour ouvrir un compte réel si on n’est pas encore familier au forex trading. Il faudrait plutôt commencer par l’ouverture d’un compte démo. La plupart des plateformes de trading offre la possibilité d’ouverture de comptes démo pour l’initiation de leurs potentiels clients. S’y entraîner pendant quelques mois afin de se bâtir certaines stratégies de trading, et avant de se lancer dans un investissement réel.

3-   Mettre en place une politique de trading très strict sur le niveau des pertes acceptées par trade. Ces limites devraient se situer entre 3 et 10% du montant du solde de votre compte. Si le marché ne part pas dans la bonne direction, il ne faut pas chercher de mauvaises raisons sur « pourquoi ne pas clôturer à perte cette position ? » : Il faut clore la position immédiatement

4-   Moins on a d’argent disponible dans son compte et moins on s’expose à perdre dans ses trades mais aussi chaque trade engagé a un poids relatif plus important. C’est pour cela qu’on doit éviter d’ouvrir un compte avec seulement 1000 euros, car ce serait trop juste. Certaines plateformes offrent même des comptes en dessous de ce montant. Mais le risque est que cette position extrêmement délicate rend le trader hautement vulnérable. Surtout en cas d’erreur. Etant entendu, cependant qu’aucun trader, même parmi les plus expérimentés ne soient pas à l’abri d’erreurs.

5-   Moins la parties émotionnelle du trader sera impliquée dans ses opérations, plus sa capacité à comprendre le vrai sens du marché et de ses prises de décision s’améliorera. Il n’aura pas à sauter de joie, quand il gagnera 800 euros et de la même façon à ne pas se cogner la tête contre le mur lorsqu’il perdra 200 euros

6-   Observer cette règle immuable et respecter des marchés, à savoir couper ses pertes le plus tôt possible et garder ses positions gagnantes le plus longtemps possible.

7-   Il n’est pas recommandé aux opérateurs novices de trader à l’ouverture du marché le dimanche soir car étant dans la session du lundi matin des marchés asiatiques, le comportement des cours de devises à ce moment là est très difficile à prévoir. Il n’est non plus pas recommandé de trader le vendredi. Les cours du forex s’écartant de la tendance de la semaine et pour les débutants cela peut être très perturbant.

8-   De même que le marché boursier des actions, le forex impose à celui qui s’y adonne une véritable culture financière. L’actualité économique devra être la matière première principale, car le moindre événement, tel que la baisse des taux de la banque centrale européenne (BCE) ou de la réserve fédérale aux USA (FED) provoque forcement la fluctuation des cours des devises.

Par Damas LOH
Analyste Financier Consultant